Article Construire en mieux

Des partenariats et du capital constructif pour réduire les inégalités

Perspectives Montréal,
partager

Dans le premier numéro de New Private Markets, une revue spécialisée sur les points de vue novateurs dans le secteur des capitaux privés, Marc-André Blanchard souligne le rôle déterminant que peuvent jouer les investisseurs de premier plan pour stimuler les économies et relever les défis grandissants auxquels le monde fait face. L’article complet, accessible aux membres depuis le 19 mars 2021, a été originalement publié en anglais. Les extraits ci-dessous ont été traduits vers le français.

À la CDPQ, nous abordons l’investissement dans une perspective durable et à long terme, et chaque décision tient compte des changements climatiques et des critères ESG. Notre objectif : produire un rendement optimal pour nos clients tout en investissant du capital constructif. En propulsant des entreprises performantes et innovantes, ce capital contribue à la vitalité des économies locales et à la création de communautés inclusives. C’est le rôle décisif que les grands investisseurs peuvent jouer pour stimuler les économies et lutter contre les inégalités croissantes – et l’instabilité qui en découle – ainsi que pour combattre les changements climatiques.

« Notre investissement de 5 G$ dans un réseau automatisé de métro léger dans le Grand Montréal offre un parfait exemple de capital constructif », Marc-André Blanchard, premier vice-président et chef, CDPQ mondial.

Le Réseau express métropolitain (REM) – le projet de transport public le plus ambitieux au Québec depuis plus de 50 ans – représente notre vision du capital constructif. Nous travaillons avec les gouvernements provincial et fédéral pour développer une infrastructure verte et inclusive qui répond aux besoins des gens, tout en générant des rendements fiables pour nos déposants. En somme, c’est une stratégie gagnante pour tous. Notre regard demeure fixé sur le long terme – car nous sommes résolus à créer une valeur durable tout en servant l’intérêt public.

La clé du capital constructif repose, aujourd’hui plus que jamais, sur notre capacité à cultiver des relations de confiance avec nos parties prenantes et avec nos partenaires potentiels. En effet, c’est grâce à ces partenariats innovants que nous pouvons saisir des occasions intéressantes à l’échelle mondiale et mieux comprendre les risques auxquels nous sommes exposés. En alliant rendement et progrès, nous pouvons concevoir et réaliser ensemble des projets qui auront un impact positif sur la société et pour les générations à venir, ce qui favorisera notre transition vers un monde durable, plus équitable et résilient.

false
false
false
partager