Article La Maison Simons

Accélérer le virage numérique du commerce de détail québécois

Québec Montréal,
partager

Voici le champs résumé qui se place sous le titre

  • Voici le champs résumé qui se place sous le titre
  • Voici le champs résumé qui se place sous le titre

Depuis quelques années, le commerce électronique occupe une place de plus en plus importante dans le paysage du commerce de détail. Il a tellement gagné en popularité auprès des consommateurs qu’il est aujourd’hui devenu incontournable pour les détaillants. La Maison Simons a vu venir ce virage il y a plusieurs années. Et elle a plongé dans le commerce en ligne dès 2010, à une époque où peu de détaillants québécois avaient des sites transactionnels. Pour l’entreprise, cette entrée dans l’ère numérique permettait d’élargir sa clientèle et de faire connaître sa marque partout au Canada, avant même d’ouvrir des magasins hors du Québec.

Huit ans plus tard, le détaillant de Québec a connu une vaste expansion, avec l’ouverture de sept nouveaux magasins au Canada. Avec cette expansion physique et la croissance constante et soutenue de ses ventes en ligne, il était maintenant temps d’agrandir et de moderniser son centre de distribution pour mieux répondre à la demande.

false
false
false

« Dans le commerce en ligne, nous avons des concurrents féroces qui ont des moyens énormes, indique Peter Simons, président de La Maison Simons. C’est pourquoi nous devons continuer d’investir dans nos infrastructures et dans la technologie pour demeurer à la fine pointe et maximiser notre efficacité dans le traitement des commandes, qui sont en croissance rapide. Notre magasin virtuel fait maintenant partie intégrante de notre offre et de notre marque. Et notre objectif, c’est qu’il demeure attrayant, performant et concurrentiel. »

false
false

Depuis la création de l’entreprise en 1840, c’est la première fois que la famille Simons s’associe à des partenaires externes pour financer sa croissance. Et le choix des partenaires n’est pas anodin, puisqu’elle tenait à travailler avec des investisseurs qui partagent les mêmes valeurs, dont la volonté d’optimiser la qualité et la pérennité des entreprises québécoises, et qui ont une vision à long terme. À la Caisse, c’est l’équipe Placements privés du bureau de Québec qui a mené la transaction dans le cadre de laquelle une participation au capital-actions de La Maison Simons a été conclue. Investissement Québec, le gouvernement du Québec et le Fonds immobilier de solidarité FTQ sont les autres partenaires de financement du projet.

Soutenir l’innovation avant tout

« Selon nous, le numérique est la clé de voûte du succès à long terme des détaillants québécois. Et cet investissement dans le capital-actions de Simons est un exemple probant de nos convictions à cet égard. » - Christian Dubé, premier vice-président, Québec

Pour la Caisse, cet investissement dans La Maison Simons s’inscrit essentiellement dans une volonté de soutenir l’innovation au sein des entreprises québécoises. Déjà, l’entreprise a été l’une des pionnières du commerce en ligne au Québec. Et le centre multiservice de traitement des commandes novateur qu’elle construira lui permettra de demeurer à l’avant-garde dans son domaine. À la fine pointe de la technologie, les nouvelles installations de Québec, qui seront fonctionnelles en 2020, intégreront des équipements automatisés sophistiqués et permettront d’optimiser la rapidité et l’efficacité du traitement des commandes.  Lorsqu’il sera pleinement fonctionnel, le nouveau centre donnera non seulement à Simons une plus grande capacité d’entreposage, mais lui permettra aussi de traiter près de 15 000 unités à l’heure et d’expédier ainsi plus de 40 M d’unités par année en comparaison aux 20 M d’unités dans l’actuel centre de distribution.

Quant à l’ancien centre de distribution, l’entreprise évalue actuellement la possibilité de le transformer en accélérateur de commerce électronique. Ce centre multiusager innovant serait au service des entreprises québécoises souhaitant effectuer un virage numérique ou intégrer davantage le commerce électronique dans leur modèle d’affaires. Elles pourraient y bénéficier d’un ensemble de compétences et de services développés par La Maison Simons dans le domaine de la mise en marché numérique.

false
false
false
partager