Changements climatiques

Les changements climatiques stimulent une transition vers une économie sobre en carbone. Les marchés offrent déjà des solutions qui génèrent des occasions d’investissement rentables. Comme investisseur, la Caisse veut saisir ces occasions et contribuer de manière constructive à la transition en cours.

true
false
true

Investir dans le contexte des changements climatiques

Les changements climatiques ont et continueront d’avoir des impacts majeurs sur l’environnement, les populations et l’économie mondiale.

Le consensus croissant sur les risques associés aux changements climatiques s’est matérialisé à travers l’Accord de Paris sur le climat signé par 195 pays en 2015. Au cours des prochaines années, les moyens qui seront adoptés par les autorités et les entreprises pour accélérer la transition vers une économie sobre en carbone modifieront le cadre de nos marchés.

Ce nouveau contexte constitue un défi d’adaptation pour certains secteurs d’activité. Pour d’autres – tels que les énergies renouvelables, les technologies, les infrastructures ou le transport électrique –, cela génère déjà des occasions d’investissement importantes et rentables.

Notre stratégie d’investissement propose des cibles et des moyens qui nous permettent d’aborder la transition vers une économie sobre en carbone de manière concrète et constructive, en apportant notre contribution d’investisseur à ce défi mondial. Cela constitue donc un premier pas qui permettra à la Caisse d’avancer, et qui fera en sorte qu’elle sera mieux outillée pour saisir les occasions d’investissement rentables et contribuer à la lutte aux changements climatiques.

VOIR NOTRE STRATÉGIE D’INVESTISSEMENT FACE AU DÉFI CLIMATIQUE

false
false
false

En bref

Une nouvelle stratégie d’investissement

Fruit d’une démarche rigoureuse, notre stratégie d’investissement s’appuie, entre autres, sur une analyse des meilleures pratiques chez les grands investisseurs institutionnels dans le monde. C’est de cette réflexion que découle notre conviction selon laquelle une transition durable de nos économies ne peut se faire en visant un seul secteur, mais en prenant en compte le facteur climatique dans tous les secteurs d’activité, et donc dans toutes nos grandes catégories d’actif.

Nous avons bâti notre stratégie en nous appuyant sur des principes clairs : les cibles et les moyens adoptés doivent être réalisables, mesurables et établis de façon à pouvoir faire une reddition de comptes régulière de nos travaux. Nos objectifs viendront en appui à l’Accord de Paris.

false
false
false
false
Réalisable. Mesurable. Transparent. Collaboratif.
false

Une démarche rigoureuse

Pour parvenir à l’adoption d’une stratégie d’investissement qui soit à la fois ambitieuse et réalisable dans sa capacité d’atteindre les cibles identifiées, nous avons notamment procédé à un examen exhaustif du secteur financier afin de déterminer les meilleures pratiques internationales pour un investisseur de long terme dans la lutte aux changements climatiques. Nos équipes ont aussi réalisé des analyses en profondeur, à la fois de marché et sectorielles.

false
false
false
false
Meilleures pratiques. Diagnostic et point de départ. Cible. Moyens. Suivi.
false
Notre objectif
Notre objectif

Face au défi climatique, notre stratégie vise à contribuer à la transition vers une économie sobre en carbone et à saisir les occasions d’investissement rentables qui en découlent.

Quatre piliers pour un portefeuille plus sobre en carbone

Notre stratégie d’investissement est constituée de quatre piliers :

1. Prendre en compte le facteur climatique dans chacune de nos décisions d’investissement

La Caisse s’engage à considérer le facteur climatique dans chacune de ses décisions d’investissement. Cette prise en compte nous permettra de miser sur les efforts et l’expertise de toutes nos équipes d’investissement, qui devront jauger différentes occasions d’investissement et déterminer lesquelles permettront de :

  • contribuer à l’atteinte des cibles adoptées dans le cadre de cette stratégie;
  • générer de bons rendements pour nos déposants.

À partir d’aujourd’hui, la Caisse considère le facteur climatique dans chacune de ses décisions d’investissement.

Le facteur climatique devient ainsi un élément pleinement intégré à notre processus d’investissement de la même manière que le risque.

Cet engagement représente un défi important puisqu’au cours des huit prochaines années, la valeur de nos actifs s’accroîtra de façon importante. À titre d’illustration, si les actifs sous gestion devaient augmenter de 60 % sur la période que couvre cette stratégie, ce sont 170 milliards de dollars qui s’y ajouteront en considérant le facteur climatique pour atteindre nos objectifs dans l’ensemble du portefeuille.

false
false
false

2. Augmenter nos investissements sobres en carbone de 50 % d’ici 2020

La Caisse est déjà parmi les plus grands investisseurs en énergie renouvelable au monde, et nous nous engageons à faire encore plus. L’intensification des efforts mondiaux dans la lutte aux changements climatiques entraînera des occasions d’investissement nombreuses dans ce domaine au cours des prochaines années.

En 2020, le portefeuille de la Caisse contiendra plus de 25 G$ en actifs sobres en carbone.

D’ici 2020, nous augmenterons donc de 50 % nos investissements sobres en carbone par rapport à 2017, ce qui représente un montant de plus de 8 milliards de dollars. Notre stratégie nous permettra de :

  • contribuer au développement de projets prometteurs dans plusieurs secteurs à faible empreinte carbone;
  • générer de bons rendements pour nos déposants.
false
false
false
false
Cible de croissance des actifs sobres en carbone, 2017 versus 2020, augmentation de 50 %.
false

3. Réduire notre empreinte carbone de 25 % par dollar investi d’ici 2025

En 2025, la Caisse aura réduit de 25 % l’intensité carbone de chaque dollar investi.

Entre 2017 et 2025, nous nous engageons à réduire de 25 % l’intensité carbone de notre portefeuille global, soit pour les portefeuilles de marchés boursiers, de placements privés, d’actifs réels et de revenu fixe. La Caisse devient ainsi le premier investisseur institutionnel en Amérique du Nord à s’imposer une cible de réduction de GES couvrant l’ensemble de ses catégories d’actif.

false
false
false
false
Cible de de réduction de l'intensité carbone du portefeuille, 2017 versus 2025, baisse de 25 %.
false

Dans le contexte de cette stratégie, nous poursuivrons la révision de nos investissements pour en évaluer le profil rendement-risque et ainsi réduire d’ici 2025 les actifs ayant une plus forte intensité carbone dans nos portefeuilles (par exemple, les activités liées à l’exploitation du charbon).

Nous avons déterminé la cible de réduction de l’intensité carbone de notre portefeuille en nous appuyant sur les réflexions de la communauté financière auxquelles la Caisse participe. L’adoption d’une cible de réduction des émissions de GES en intensité, c’est-à-dire d’un objectif de réduction des émissions en proportion de la taille du portefeuille global, répond aux orientations de la Task Force on Climate-related Financial Disclosures (TCFD) menée par Michael Bloomberg, une initiative appuyée par la Caisse.

false
false
false

Mise en place de budgets d’intensité carbone par portefeuille

La Caisse fixera des budgets d’intensité carbone pour ses différents portefeuilles et mandats d’investissement. Ces budgets annuels, qui constituent une limite aux émissions de GES permises pour un portefeuille donné, seront établis de manière à permettre l’atteinte de la cible fixée pour 2025.

En laissant à nos équipes une flexibilité dans les choix d’investissement, nous avons la conviction que la cible fixée sera atteinte de la manière la plus efficace possible. Conséquemment, le respect des budgets d’intensité carbone influencera l’évaluation de la performance des employés.

false
false

4. Exercer un leadership renforcé

La Caisse exercera un leadership plus affirmé en promouvant la prise en compte du facteur climatique.

La Caisse vise à exercer un leadership plus affirmé dans la prise en compte du facteur climatique. C’est pourquoi nous jouerons un rôle actif pour mobiliser les différentes parties prenantes à se joindre à l’effort mondial.

Pour participer à cet effort, nous misons sur les moyens suivants :

false
false
true
  • Un engagement envers les entreprises en portefeuille

    La Caisse s’engage à jouer un rôle important auprès des entreprises en portefeuille. Nous entendons ainsi :
    • sensibiliser les directions d’entreprises au risque climatique et les inciter à adopter un plan de réduction de leurs émissions;
    • appuyer les initiatives et les propositions d’actionnaires visant à accroître la transparence en matière de risque climatique et d’émissions de carbone.

  • Une application des meilleures pratiques

    Dans sa réflexion, la Caisse s’est appuyée sur l’analyse des mesures adoptées par des fonds comparables à travers le monde. Nous avons utilisé un échantillon de 18 fonds totalisant quelque 4 500 milliards de dollars afin d’obtenir un portrait représentatif des mesures les plus appliquées en matière de changements climatiques. À la suite de l’analyse, il apparaît que la Caisse met en œuvre un nombre élevé de mesures, sur plusieurs plans, par exemple en établissant des cibles pour la réduction de l’intensité de l’empreinte carbone et pour le déploiement du capital.

  • Une amélioration de la performance des entreprises et actifs en portefeuille en matière d’émissions de GES

    À titre d’actionnaire, nous jouerons un rôle plus actif pour accompagner les entreprises en portefeuille dans la transition vers une économie sobre en carbone. Cet accompagnement pourra notamment prendre la forme d’un appui à des investissements liés à la modernisation de processus industriels visant une plus grande efficacité énergétique.

  • Une participation aux initiatives visant la transparence sur les enjeux climatiques

    L’enjeu des changements climatiques est planétaire et requiert l’implication de nombreux acteurs à travers le monde. Pour faire face au risque climatique, une compréhension commune des enjeux et une approche conjointe sont primordiales. C’est pourquoi la Caisse participe à plusieurs initiatives internationales visant l’engagement climatique, notamment au sein du secteur financier. Nous sommes convaincus que le partage d’informations et la collaboration sont nécessaires pour développer des standards crédibles qui pourront faire évoluer positivement les marchés. À ce titre, nous appuyons les organisations et déclarations suivantes, et travaillons activement à mettre en œuvre leurs principes dans nos activités :
false
false
false

Pour l’adoption d’un prix carbone

Par ailleurs, la Caisse appuie l’adoption de mécanismes de tarification carbone à l’échelle mondiale dans le but d’intégrer, de manière plus transparente, l’ensemble des coûts liés à l’utilisation d’une source d’énergie.

false
true

  • Un objectif de carboneutralité

    Afin d’appuyer notre engagement en matière de changements climatiques, nous visons à devenir carboneutres en compensant les émissions de carbone associées à notre consommation d’énergie et aux déplacements professionnels de nos employés. À cette fin, nous financerons des projets qui permettront de compenser nos émissions de GES.

    Enfin, nous nous engageons à poursuivre la mise en œuvre des mesures d’efficacité énergétique les plus récentes pour nos immeubles et à appliquer des pratiques écoresponsables en matière de gestion des ressources matérielles et des matières résiduelles. À l’heure actuelle, notre principal bureau d’affaires à Montréal est accrédité LEED EB Or et BOMA BEST, niveau Platine.
false
false
false

Une reddition de comptes

La Caisse présentera des informations et des données sur les émissions de GES de son portefeuille dans le cadre de la publication de son rapport annuel.

Ces données permettront de suivre notre progression vers notre objectif de réduire les émissions du portefeuille de 25 % par dollar investi d’ici 2025 par rapport à notre année de référence (2017).

Nous mesurerons les émissions de notre portefeuille en incluant :

  • les émissions de type 1, directement produites par une entreprise ou un actif;
  • les émissions de type 2, indirectes, liées à la consommation d’électricité, de chaleur ou de vapeur par une entreprise;

et ce, pour toutes les catégories d’actif que nous détenons.

false
false
false
false
Types d'émissions de GES.
false

Les méthodes de calcul employées pour mesurer l’empreinte carbone du portefeuille seront conformes aux meilleures pratiques internationales et validées par les vérificateurs de la Caisse dans le cadre de leur vérification annuelle des informations financières.

 

false
false
false