Article Façonner l’avenir des infrastructures

Miser sur les partenariats pour façonner l’avenir du secteur des infrastructures

Perspectives Montréal,
partager

Cet automne, la Caisse a accueilli les dirigeants de ses sociétés d’infrastructures en portefeuille pour discuter des tendances de rupture du secteur et des façons de s’adapter en cette période de changements. Ensemble, ils ont examiné le rôle de la technologie dans la transition énergétique et la mobilité, discuté de meilleures pratiques tirées de leurs propres initiatives de transformation et exploré de nouvelles façons d’envisager l’avenir.

Poursuivez votre lecture pour avoir un aperçu des propos et des exemples qui ont été échangés.

false
false
false

Visionnez la vidéo

Emmanuel Jaclot, premier vice-président et chef des Infrastructures à la Caisse, nous fait part de ses principales conclusions et impressions.

LA MOBILITÉ

Afin de répondre aux besoins en matière de mobilité de la population de façon simple et efficace, les infrastructures doivent s’intégrer aux habitudes des usagers.

Outre la rapidité et la performance, la circulation des passagers est un paramètre essentiel dans le secteur des infrastructures de transport. La demande en matière de mobilité étant à la hausse, les exploitants d’actifs cherchent à déployer les infrastructures à grande échelle et à intégrer différents modes de transport collectif afin d’améliorer les déplacements des voyageurs. 

Les grands exploitants d’actifs de transport misent désormais sur la planification des déplacements et la recherche de solutions améliorées et écoresponsables pour le « dernier kilomètre » des passagers.

Lors de notre discussion, la SNCF, entreprise propriétaire et exploitante du réseau ferroviaire en France, nous a fait part de son expérience en matière d’intégration à ses activités, par l’entremise de Keolis, de différents modes de transport informels, tels que les services de covoiturage et les trottinettes électriques payables à l’utilisation. D’après la SNCF, l’intégration des fournisseurs de services considérés par la clientèle comme appartenant au réseau de transport collectif dans son ensemble comprend plusieurs avantages, dont la diminution de la congestion, l’amélioration de la circulation des passagers et même une possible réduction de l’empreinte carbone du « dernier kilomètre ». De même, les futurs utilisateurs du REM, le nouveau projet intégré de transport collectif de Montréal, auront un accès multimodal aux stations grâce à des services actifs et partagés, qui permettront des déplacements quotidiens plus faciles et plus agréables.

L’intégration des infrastructures de transport peut avoir de nombreuses retombées sociales et environnementales. L’aéroport d’Heathrow, un des aéroports les plus importants et les plus achalandés d’Europe, a combiné ses systèmes de déplacement de passagers et de covoiturage ainsi que ses modes de transports pour passagers multiples dans son modèle d’exploitation. En intégrant des services existants en milieu urbain, l’aéroport d’Heathrow se présente comme une plaque tournante unifiée du transport pour les voyageurs et les citoyens. Les résidents voisins y gagnent notamment un accès amélioré aux moyens de transport locaux, de meilleures possibilités d’emplois et une baisse de la pollution sonore et atmosphérique. Du point de vue de l’exploitant, l’intégration des infrastructures de transport peut favoriser l’engagement des employés et de la communauté, et réduire son empreinte carbone, deux facteurs qui renforcent l’acceptabilité sociale de l’aéroport. 

CRÉATIVITÉ ET INNOVATION

En collaboration avec nos partenaires, nous devons trouver de nouvelles idées pour favoriser le déploiement des infrastructures et la création de valeur pour les entreprises. 

Dans le cadre de la discussion sur les infrastructures intégrées, Vertical Bridge, le plus grand propriétaire et exploitant privé d’infrastructures de communications aux États Unis, a mentionné des partenariats qui ont aidé les entreprises du secteur des télécommunications à penser différemment afin d’étendre la portée de leurs services. Les modèles traditionnels des entreprises de télécommunications visant un contrôle absolu des réseaux ne sont plus viables. En créant un nouveau type de partenariat, les fournisseurs de services et les sociétés spécialisées dans la gestion et l’exploitation peuvent partager leurs coûts et déployer davantage d’infrastructures à l’échelle des réseaux de communications, comme des services de communication sans fil et radio à des communautés éloignées. 

Afin de stimuler la productivité des entreprises d’infrastructures traditionnelles et de les aider à s’adapter aux nouvelles technologies, nous avons invité des entrepreneurs du milieu de l’intelligence artificielle (IA) de Montréal pour discuter des meilleures pratiques en gouvernance pour nos sociétés en portefeuille. En examinant les niveaux de maturité actuels en matière d’adoption et d’exploitation de l’IA, nous avons ciblé des occasions de mieux utiliser cette technologie, les obstacles potentiels aux progrès et les capacités nécessaires à court et à moyen terme. Ces entrepreneurs innovants ont aidé les entreprises d’infrastructures à voir leurs défis actuels d’un nouvel œil, ce qui leur a permis d’approfondir leur compréhension des éléments nécessaires à l’élaboration d’un plan réaliste qui intègre l’IA dans leurs activités et d’élaborer une stratégie éclairée pour l’avenir. 

Une vision créative, qui combine des effets de lumière, des projections multimédias et une histoire digitale, peut donner vie aux infrastructures et créer une nouvelle expérience pour les utilisateurs. Le studio multimédia montréalais Moment Factory crée des événements immersifs pour inciter le public à aborder les infrastructures de manière différente. En offrant l’accès à une station de train ainsi qu’à une portion de voies souterraines pendant leur construction au moyen d’une installation interactive temporaire, c’est l’engagement de la communauté à l’égard d’un nouveau projet de train léger qui est stimulé. D’autres installations du genre peuvent aussi améliorer l’expérience de voyage globale des passagers, comme à l’aéroport international de Los Angeles, où des portails numériques qui s’animent au passage des voyageurs affichent la prochaine destination.

false
false
false
Photo de l'aéroport de Los Angeles.

L’ÉNERGIE

L’expérience des usagers doit être au cœur de l’approche et les nouvelles technologies peuvent nous permettre d’améliorer et d’adapter les services à la clientèle.

Les sources d’énergie renouvelables se taillent une place de plus en plus grande dans le secteur de l’énergie, ce qui soulève de nombreux obstacles quant aux réseaux existants des distributeurs. Ces derniers doivent en effet améliorer la fiabilité de leur réseau, assurer un approvisionnement stable, ajouter des options de connectivité, et offrir des options de stockage et des infrastructures modernisées, tout en atténuant les coûts et les répercussions sur la qualité du service pour les consommateurs.

Certaines sociétés du secteur de l’énergie ont modifié leur offre de services et étendu leurs activités dans le but de s’adapter aux changements de comportement de leur clientèle. Citons à titre d’exemple Green Mountain Power, la plus grande société de distribution d’électricité au Vermont et filiale de la société Énergir, un chef de file en matière de distribution de gaz naturel au Québec, qui a implanté une technologie de batteries propres dans les foyers de ses clients. Ses consommateurs ont ainsi une solution alternative en cas de coupure du réseau. De plus, Green Mountain Power, ayant su demeurer proche des utilisateurs finaux, a repéré une nouvelle occasion d’affaires, et elle joue ainsi un rôle actif en soutenant ses clients dans leur transition vers une source d’énergie renouvelable. Parmi d’autres exemples, mentionnons les entreprises de services publics qui investissent dans le développement de bornes de recharge pour les véhicules électriques et leurs infrastructures intégrées. 

Le comportement des consommateurs dictera l’avenir de la demande. Nous avons donc l’occasion de redéfinir le rôle joué par les entreprises dans les communautés qu’elles desservent en mettant l’accent sur l’expérience client.

******

Le secteur des infrastructures est en pleine transformation. En tant qu’investisseur institutionnel à long terme, la Caisse y voit de nombreuses occasions d’offrir du soutien à ses partenaires et à ses sociétés en portefeuille. La technologie a un grand potentiel pour accélérer la transition énergétique et le passage vers la mobilité multimodale, mais ceux-ci ne se feront pas sans l’adoption d’une nouvelle perspective à l’égard des infrastructures. Les dirigeants devront encourager l’innovation et tirer parti de différentes approches pour réagir de façon efficace et suivre la cadence rapide de l’évolution technologique.

false
false
false
partager