Communiqué Otéra Capital

Publication du sommaire de l'enquête sur Otéra Capital

Finance Montréal,
share

L’intégrité du portefeuille d’Otéra confirmée
Des changements à la direction et au conseil d’administration
Les pratiques en matière d’éthique seront rehaussées au niveau de celles de la Caisse

Aujourd’hui, comme elle s’y était engagée, la Caisse de dépôt et placement du Québec rend public le sommaire du rapport de l’enquête lancée à la suite d’allégations concernant des employés d’Otéra Capital (« Otéra »). Ce sommaire est disponible dans son intégralité en annexe à ce communiqué de presse.

La Caisse présente également les résultats de son examen approfondi des pratiques de sa filiale Otéra en matière d’éthique. Cette analyse est jointe à ce communiqué de presse.

L’enquête a conclu que le portefeuille d’Otéra n’avait fait l’objet d’aucune fraude ou malversation, mais a identifié certains manquements sérieux liés à des activités personnelles. 

Dans ce contexte, la Caisse mettra en œuvre une série de changements :

  • Le conseil d’administration sera renouvelé et appuiera la nouvelle présidente et cheffe de la direction nommée aujourd’hui par Otéra dans cette mise en œuvre.
  • Les pratiques liées à l’éthique et à la gouvernance d’Otéra seront modifiées afin d’être conformes à celles de la Caisse.
  • Toutes les recommandations reçues seront appliquées dans les prochains mois.
false
false
false

« Clairement, les pratiques en matière d’éthique, de gouvernance et de gestion des risques chez Otéra doivent être rehaussées au niveau de celles de la Caisse. Nous allons faire les changements requis, de manière décisive, tout comme nous avons agi immédiatement pour lancer une enquête indépendante quand des allégations ont été portées à notre connaissance », a déclaré Michael Sabia, président et chef de la direction de la Caisse.

false
false
Pleine largeur
false

L’intégrité du portefeuille confirmée

L’enquête conclut que l’intégrité du portefeuille et de ses transactions a été préservée. En effet, « aucune preuve de fraude ou de blanchiment d’argent touchant le portefeuille d’Otéra n’a été établie par nos experts. Ainsi, au terme de l’enquête, aucun élément n’a été trouvé pouvant permettre de conclure que le portefeuille d’Otéra a fait l’objet de transactions frauduleuses. » (p.2)

Cette enquête indépendante a été réalisée sous la direction d’un avocat chevronné, Me Stéphane Eljarrat, avec la collaboration de plus d’une centaine d’experts et professionnels de firmes spécialisées en juricomptabilité, en renseignement criminel, en renseignement économique et en éthique et gouvernance. Le travail effectué a impliqué plusieurs dizaines d’entrevues et l’analyse de centaines de milliers de documents. 

Des manquements identifiés

Par ailleurs, l’enquête a identifié des manquements concernant quatre personnes liées à Otéra, qui auraient agi de façon indépendante l’une de l’autre. Les manquements cités sont liés à des activités de nature personnelle, limités à ces quatre personnes et n’impliquent pas de transactions dans le portefeuille d’Otéra. Ces manquements sont énoncés dans le sommaire.

Ces personnes n’occupent plus de fonctions au sein des filiales de la Caisse.

À titre d’institution publique, la Caisse doit respecter ses obligations légales et les contraintes liées à la protection des renseignements personnels. Dans ce contexte, il n’est donc pas permis de donner quelque indication que ce soit qui permettrait de lier les manquements identifiés à une personne en particulier, au-delà du texte inclus dans le sommaire rendu public.

false
false
false

« L’éthique et l’intégrité à la Caisse sont des valeurs fondamentales et d’intérêt public. Les manquements énoncés contreviennent à ces valeurs importantes et sont tout simplement inacceptables. Les pratiques et la politique de tolérance zéro de la Caisse en matière d’éthique doivent donc être appliquées par Otéra », a déclaré Michael Sabia.

false
false
Pleine largeur
false

Un conseil d’administration renouvelé

Afin de refléter cette volonté, la Caisse a décidé de renouveler la composition du conseil d’administration d’Otéra, et de séparer les fonctions de président du conseil et de chef de la direction. 

Ce conseil sera composé :

  • d’un président du conseil, soit Claude Bergeron, chef de la Direction des risques et Relations avec les déposants;
  • de trois représentants de la Caisse (incluant le président et un représentant d’Ivanhoé Cambridge);
  • d’un représentant de l’actionnaire minoritaire;
  • de quatre membres externes issus du monde des affaires et ayant une solide réputation en matière de gouvernance ou une expertise dans le secteur immobilier.

Le conseil d’administration d’Otéra a par ailleurs annoncé aujourd’hui qu’il nommait Mme Rana Ghorayeb à titre de présidente et cheffe de la direction de l’entreprise.

false
false
false

« Le président du conseil et la nouvelle présidente et cheffe de la direction d’Otéra, appuyés par un conseil renouvelé, ont un mandat très clair : mettre en œuvre rapidement toutes les recommandations reçues, tout en continuant de répondre à la mission de l’organisation. L’intégrité et l’éthique ne sont pas négociables ni à la Caisse ni dans ses filiales », a ajouté Michael Sabia.

false
false
Pleine largeur
false

Rehaussement du code et des pratiques d’éthique pour atteindre les normes de la Caisse

Pour s’assurer qu’Otéra évolue selon les mêmes critères d’éthique et de gouvernance que ceux de la Caisse, l’ensemble des recommandations qui ont été présentées à la suite de l’enquête et de l’examen des pratiques de la filiale seront mises en œuvre. Le résultat de l’analyse approfondie réalisée par Norton Rose Fulbright, qui a revu près de 80 codes d’éthique d’institutions comparables à la Caisse, au Québec, au Canada et à l’international, indique que celui-ci se situe parmi les plus rigoureux. Les résultats de l’analyse sont disponibles en annexe de ce communiqué. 

Les experts en gouvernance concluent que « d’après notre analyse, le Code de la Caisse respecte les exigences posées par la loi et surpasse les normes de l’industrie. Le Code de la Caisse est d’ailleurs l’un des codes d’éthique les plus exigeants que nous avons répertoriés sur plusieurs aspects. » (p.3)

Les principaux changements qui seront effectués sont les suivants :

  • Assigner la fonction de gouvernance et d’éthique à un comité du conseil d’administration.
  • Créer un poste de chef de la conformité, responsable, comme à la Caisse, des questions d’éthique, de conflits d’intérêts et de bonne gouvernance. Ces postes seront aussi créés dans toutes les filiales de la Caisse.
  • Rehausser les pratiques de déclaration des conflits d’intérêts, en bonifiant la définition de personne liée et en incluant spécifiquement les investissements immobiliers.
  • Rehausser les pratiques de gestion des conflits d’intérêts afin d’isoler clairement un dirigeant de toute l’information liée au dossier pour lequel il ou elle est en conflit, et documenter l’ensemble de ces mesures.
  • Ajouter les obligations en matière de protection de réputation du Code de la Caisse et effectuer un ajustement des déclarations annuelles.
  • Adopter les normes de la Caisse en matière de transactions personnelles.

La Caisse mettra également sur pied un comité de coordination des chefs de la conformité présidé par la vice-présidente principale, Conformité de la Caisse afin d’assurer une coordination plus efficace, une meilleure circulation de l’information et le maintien de l’uniformité des pratiques entre la Caisse et ses filiales.

Enfin, la Caisse rappelle que l’ensemble des mesures présentées seront mises en œuvre par la direction d’Otéra et son conseil d’administration renouvelé, avec la collaboration des ressources pertinentes de la Caisse, pour assurer une amélioration rapide et continue des activités.

 

Sommaire du rapport de l’enquête
Résultats de l’analyse par Norton Rose Fulbright

false
false
false

À PROPOS DE LA CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC 

La Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) est un investisseur institutionnel de long terme qui gère des fonds provenant principalement de régimes de retraite et d’assurances publics et parapublics. Son actif net s’élève à 309,5 G$ CA au 31 décembre 2018. Un des plus importants gestionnaires de fonds institutionnels au Canada, la Caisse investit dans les grands marchés financiers, ainsi qu’en placements privés, en infrastructures, en immobilier et en crédit privé à l’échelle mondiale. Pour obtenir plus de renseignements sur la Caisse, visitez le site cdpq.com, suivez-nous sur Twitter @LaCDPQ ou consultez nos pages Facebook ou LinkedIn.

- 30 -

Pour plus d’information

  • Contact médias +1 514 847-5493 (Québec/Canada) +1 212 596 6314 (International) [email protected]
share